L'Histoire de Sylvie et de l'Auberge des Optimistes !

De l'histoire à la promesse

Sylvie Nouaille

Fondatrice de l'auberge des optimistes

Depuis ma plus tendre enfance je saute du paquebot lent et lourd et monte dans l’optimiste.

Ces plongeons qu’ils soient choisis en courant jusqu’au bout de la planche, ou subis comme un passager jeté par dessus bord, ont tous un point commun, ils vont à la rencontre d’un monde étranger et souvent effrayant, car les vents y sont violents et la tempête fait rage…et si cela ouvrait la porte d’une vie nouvelle porteuse de sens ?

Géographe de formation, je navigue pendant plus de 30 ans dans le milieu du marketing et du développement économique.

Je traverse les thématiques de l’urbanisme commercial, politique de la ville, services à la personne, silver économie, observatoire économique, RSE, économie sociale et solidaire. Animatrice d’un réseau de plus de 1000 conseillers en CCI, je représente par ailleurs les collaborateurs et la direction générale de ma structure, dans les instances partitaires, notamment celles qui gèrent la santé et la qualité de vie au travail.

La découverte de Shynleï en 2018, suite à un licenciement économique, m’ouvre le chemin de l’entrepreneuriat et du
développement personnel. Je fonde l’auberge des optimistes pour donner envie de changer le regard et vivre pleinement.

Changer le regard c’est se trouver soi-même, devenir libre et avoir confiance. Cela permet d’oser, d’entreprendre, de se lancer dans de nouvelles aventures qui donnent des vibrations, du plaisir, de la joie, des sourires.

Le plaisir d'ouvrir de nouveaux chemins

Il s’agit de mettre en lumière ce que nous portons au plus profond de nous-même en traversant nos enveloppes et nos artifices. Être soi pour être juste et libéré des conditionnements ou des filtres issus de notre histoire, personnelle, culturelle ou sociale, notre entourage professionnel ou personnel.

Cette conscience fait notre force, nous parlons avec justesse et portons une énergie et une émotion qui touchent les autres.

Alors, nous occupons dans le monde une place évidente, qui n’est plus négociée. Nous sommes devenus libre d’écouter, d’aimer nos envies, et d’entrainer les autres.

Comme dans un groupe de musiciens, l’accord, le rythme, la mélodie sont justes et charment le public, car chacun porte sa part d’interprétation et fait vibrer son instrument pour l’harmonie de l’ensemble.

Nous libérons notre valeur pour vivre intensément, avec passion. Ce nouvel état d’être transforme  les interactions avec les autres et avec le monde. Les rencontres, les imprévus, les entreprises nouvelles se présentent. Nous ne les cherchons plus, nous les acceptons et les cueillons.

C’est cette capacité de se connecter à soi-même pour vivre pleinement qui fonde le projet de l’Auberge des Optimistes.